Comment consulter un orthophoniste ?

Face aux troubles du langage écrit ou parlé, l’orthophoniste est la personne ressource à contacter. Mais comment doit-on procéder, pour consulter ce spécialiste ?

Quand un enfant présente des troubles du langage comme le bégaiement ou le zozotement, il est important de prendre ces signes au sérieux. En effet, quand il a des difficultés à apprendre à lire ou s’exprimer, c’est qu’il est temps de consulter un orthophoniste. Par définition, c’est le spécialiste chargé d’évaluer et traiter les différents troubles liés à la parole chez les enfants et les adultes. On le désigne par de nombreuses appellations, comme : phoniatre ou logopède.

Une fois que vous soupçonnez votre enfant de souffrir d’un des troubles évoqués plus haut, se pose avec acuité, la question suivante : « comment consulter un orthophoniste ? »

Comment faire ?

Avant de vous rendre chez l’orthophoniste pour faire soigner le trouble, vous devez :

  • Avoir une prescription médicale : vous devez donc avoir en votre possession, une ordonnance datant de moins de 6 mois délivrée par un médecin généraliste ou un spécialiste. Ce n’est qu’à partir de là, que vous pouvez prendre un rendez-vous chez un orthophoniste.
  • Trouver le patricien le plus proche de chez vous : pour le faire, vous pouvez utiliser de nombreux moyens pour dénicher le bon candidat. Pages jaunes de l’annuaire et annuaire des orthophonistes disponibles sur le site de la Sécurité Sociale, vous seront utiles.

Voila donc les deux étapes préalables, qui vous conduiront au rendez vous avec le professionnel des troubles du langage. C’est à ce moment qu’il procédera à une consultation, afin de déterminer les meilleurs moyens de corriger le problème.

la résolution des problèmes : la pratique

Le premier rendez-vous chez l’orthophoniste est souvent le moment de faire un bilan orthophonique. Ainsi pour vous y rendre, vous aurez besoin de vous munir de quelques documents :

  • La prescription médicale
  • La carte Vitale et votre attestation (en vous assurant que les informations soient actualisées)
  • Votre carte de mutuelle
  • Votre carnet de santé
  • N’importe quel élément de dossier médical, scolaire et même professionnel, pouvant permettre de mieux cerner les difficultés du patient afin de conduire un diagnostic.

Avant d’aborder l’évaluation proprement dite, l’orthophoniste procède généralement à un entretien. Ce dernier lui permet de comprendre le développement psychomoteur et langagier de la personne concernée. Ainsi, il a une meilleure connaissance des origines des difficultés. Il fait en somme un état des lieux avant de proposer une solution. Ce n’est donc qu’après cette étape qu’il proposera véritablement une prise en charge des séances. La composition de ces dernières, varie selon les spécialistes.

De manière générale, les séances d’orthophonie sont prises en charge à environ 60% par les Caisses d’Assurance Maladie. Il peut alors arriver que votre mutuelle, prenne en charge le complément. Vous pouvez alors prendre connaissance des différents prix pratiqués par les professionnels, afin de déterminer le meilleur moyen de vous en acquitter.

En résumé, il est très simple de faire réaliser un diagnostic orthophonique. Pour ce faire, le meilleur moyen est de consulter un orthophoniste dès l’apparition des premiers signes ou troubles. Une prise en charge précoce donne de meilleures chances de guérison.