Limite de THC dans le Cannabis et le Chanvre : qu’est-ce que le Parlement européen a-t-il approuvé ?

Avant d’expliquer le changement qui a été approuvé au Parlement européen, il est important de distinguer ce qu’est le chanvre et le cannabis.

Le chanvre est l’ensemble des variétés de cannabis destinées à un usage industriel et alimentaire. Le Cannabis est le nom donné à une série de préparations de Cannabis sativa à usage médical ou commercial. Ces deux plantes peuvent prêter à confusion, car bien qu’elles appartiennent au même genre ou à la même famille, les différences tant au niveau morphologique que dans la composition de leurs principes actifs ont fait que ces deux produits assez similaires ont des usages très différents.

Qu’est-ce qui a été voté par Parlement européen ?

Le Parlement européen a voté le 23 octobre 2020 pour augmenter le niveau de THC (tétrahydrocannabinol) autorisé pour le chanvre industriel. Le taux est de 0,2% à 0,3%, une étape critique dans le processus de rétablissement de ce niveau de THC pour la culture chanvre européen.

Mais, ce niveau a varié au fil des ans. En 1984, une limite de 0,5% a été établie pour la première fois. Plus tard, il a été réduit à 0,3%. En 1999, l’Union européenne a encore ajusté la teneur autorisée de THC à 0,2% pour le chanvre. L’objectif est d’empêcher la culture du cannabis dans les champs de chanvre industriel. Mais, la portée de la décision concerne bien plus que cela, notamment la normalisation du niveau de THC des graines de chanvre et de cannabis féminisées ou mâles tant convoitées par les connaisseurs.

Quelles sont les conséquences de ce vote ?

L’EIHA a toujours soutenu qu’augmenter la limite de THC à 0,3% n’aurait pas d’effet notable sur la production illicite et la vente de cannabis. L’association a toujours mis en avant des études qui ont montré qu’il n’y avait pas plus de risque pour la sécurité dans le chanvre contenant 0,3% que dans le chanvre avec 0,2% de THC. Comme cette limite était maintenue, l’Europe était de plus en plus désavantagée à mesure que la légalisation du chanvre se répandait dans le monde et que la plupart des pays adoptaient des limites de THC de 0,3% à 1%

La barrière de 0,2% de THC s’est avérée être un obstacle pour les producteurs de CBD. La teneur en Cannabidiol dans le chanvre augmente proportionnellement à celle du THC. Par conséquent, les scientifiques et les chercheurs européens n’ont pas été incités à développer des variétés de semences à haut rendement et des souches à haute teneur en CBD qui sont maintenant très demandées. Ces souches manquent de THC significatif, mais peuvent toujours dépasser la limite de 0,2%.

Remonter le niveau à 0,3% permettrait des améliorations substantielles de la qualité des produits végétaux. Aujourd’hui, en Europe, les producteurs de chanvre cultivent environ 60 variétés sous licence. Si le Parlement européen décide d’augmenter le niveau de THC, les variétés disponibles sur le marché seront plus de 500. Les variétés avec un niveau plus élevé de THC sont plus résistantes aux maladies, ont des fibres robustes et poussent plus rapidement.

Sur le plan économique, la vente de produits dérivés contenant des cannabinoïdes à usage médicinal pourrait croître (ex : huile de chanvre).

Rédigé par
Plus d'articles de
3 conseils pour respecter votre budget étudiant
Les étudiants ont des situations financières différentes. Si certains doivent contracter des...
Lire la suite