Jardiner avec ses enfants

Plutôt que de les abandonner cloués devant la télé ou accros à leurs gadgets numériques, les parents devraient chercher à intéresser leurs enfants à d’autres activités créatives. Le jardinage présente plus d’un enseignement pour leur vie future. Arroser les légumes et les fruits signifie lui donner vie, cultiver un arbre fruitier, c’est léguer à la génération à venir une richesse dont le planteur lui-même jouit pendant des années. Ce loisir créatif mérite d’être placé par les parents parmi les préceptes d’éducation à donner à leurs enfants.

Une activité ludique et formative

Malgré sa surface généralement très limitée, le jardin est véritablement l’école de la vie dans la mesure où la nature y est présente avec sa richesse, son charme, mais aussi son caractère délicat qui demande que certaines règles soient respectées, en l’occurrence, la patience. Patience dans la confection de compost, mais aussi patience dans la composition du terreau, patience dans le délai entre semer, repiquer et récolter.

Le jardin est un moyen privilégié à disposition des parents pour faire connaître aux enfants le cycle de vie de la plante, tout en étant un terrain de démonstration grandeur nature du lien qui existe entre une graine et une plante, entre le jardin, la laitue, le radis et le navet qu’on achète au supermarché et qui se retrouvent dans l’assiette du repas.

Le jardin est l’endroit où les enfants peuvent mettre en œuvre les facultés et les sens dont la nature les a gratifiés, comme l’observation, le toucher, l’écoute, le goût, etc. L’odorat s’exerce à reconnaître les parfums et les arômes des plantes présentes dans le jardin. Les laisser toucher, malaxer et sentir la terre leur permet de prendre contact avec les choses vraies, c’est-à-dire, la nature. Ainsi, ils découvrent quels insectes et quels animaux sont bénéfiques pour le jardin, lesquels sont nuisibles et lesquels constituent un danger pour eux.

Pour intéresser les enfants aux plaisirs de jardiner, il ne suffit pas de leur demander de vous aider dans les travaux du jardin, mais de leur laisser un espace qui sera leur propre carré potager où ils feront leurs propres expériences. Il va sans dire que les obliger à jardiner est l’erreur dans laquelle il ne faut surtout pas tomber, au risque de les dégouter des travaux de la terre. Le mieux est de les associer à un projet d’activité créative où ils ont conscience de trouver leur place.

Eveiller le respect de la nature chez les enfants

Le petit jardin a des chances d’enseigner de grands préceptes. Les enfants apprennent à faire face à leurs propres limites sans pour autant désespérer. De plus, le potager en carré est un moyen efficace pour leur faire acquérir la notion d’environnement avec les différentes facettes de la vie qui y cohabitent : différentes espèces de plantes, d’insectes et de petits animaux.

Ils prennent conscience des relations qui existent entre les limaces, les pucerons et les plantes potagères, ainsi que de la nécessité d’enlever les mauvaises herbes qui gênent le développement des plants de tomates, afin de récolter le maximum de produits. Le mieux est de leur faire comprendre que cette vie grouillante fait partie d’un écosystème qu’il est imprudent de détruire.

Les règles élémentaires de sécurité

Comme il s’agit d’impliquer des enfants dans des travaux, si anodins soient-ils, certaines précautions doivent être nécessairement prises pour éviter les accidents et autres mésaventures. Ainsi, dans le choix des graines et des plantes à cultiver, il faut exclure du jardin potager certaines baies qui présentent un caractère toxique.

L’équipement dont il faudra doter les enfants doit être conçu pour eux. Privilégiez les outils en plastique à bords arrondis, les outils tranchants – sécateurs, cisaille, couteaux, etc. – devant être rangés dans des contenants sécurisés.

Rédigé par
Plus d'articles de
Chaudière électrique: Installation chauffage
Il arrive parfois que les chaudières dégagent des odeurs carbonisées désagréables qui...
Lire la suite