Top 10 Meilleur Surpresseur 2020

Difficile de faire un choix pour votre nouveau Surpresseur ? Nous avons rédigé ce guide d’achat spécial Surpresseur pour vous aider, avec le TOP10 des meilleures ventes du moment, des tests, des avis… Comme dans tous nos guides d’achats, nous avons fait le maximum pour vous aider à choisir le meilleur Surpresseur !Vous voulez acheter un nouveau Surpresseur ? Découvrez le comparatif des meilleurs dans ce Guide 2020 Surpresseur rédigé par nos soins pour vous aider à choisir le meilleur modèle, la meilleure marque… Dans ce guide comme dans tous nosguides d’achats 2020, toute notre équipe a regroupé toutes les choses que vous devez savoir afin d’acheter le meilleur Surpresseur !

Notre sélection de surpresseur

Guide d’achat surpresseur

Avez-vous déjà fait l’expérience d’un mauvais débit ou d’un manque d’eau dans votre douche, ou dans votre cuisine ? Si oui, vous savez donc à quel point c’est inconfortable de faire la vaisselle ou de prendre une douche. Il y a une solution à cela : le surpresseur ! Toutefois, il existe en différents modèles. C’est un appareil qui vous permet d’augmenter la pression de l’eau quand elle arrive à vos robinets dans le réseau de distribution d’eau de votre habitation. Comment choisir le meilleur surpresseur ? Quels sont les critères à prendre en compte pour vous permettre de choisir le bon matériel ? Découvrez toutes ces informations dans notre comparatif et guide d’achat spécial surpresseur.

Combien de types de surpresseur existe-t-il ?

Pour un usage domestique, il existe plusieurs types de surpresseur. Il y a notamment le surpresseur individuel, la pompe surpresseur et le groupe hydrophore.

Le premier modèle, c’est-à-dire le surpresseur individuel est surtout utilisé en complément de la pompe à eau. Son unique fonction consiste à augmenter la pression du réseau d’eau de votre habitation. Il peut néanmoins être utilisé avec une pompe immergée ou une pompe à eau de surface. Vous pouvez également l’installer dans votre circuit de distribution juste après le compteur d’alimentation en eau lorsque vous avez des soucis de sous-pression. Pour rendre le rendement à haute pression optimal, il est possible de l’associer avec une pompe surpresseur.

Le second modèle, la pompe surpresseur, est composé à la fois du surpresseur et de la pompe. Ce dispositif démarre à chaque utilisation et reste en fonctionnement dès lors que le robinet est ouvert. Le désavantage de cette installation est qu’elle consomme plus d’énergie. Notez que pour une faible consommation d’eau, une pompe surpresseur suffit amplement. Dans le cas où le système est fortement sollicité, il vous faudra un groupe surpresseur ou groupe hydrophore.

Quant au groupe hydrophore, vous avez la pompe surpresseur, le surpresseur et le réservoir à vessie qui sont réunis dans un seul appareil. Le principal avantage de ce type d’installation est qu’il est totalement indépendant. Ainsi, la réserve d’eau évite que le système démarre à tout bout de champ. En effet, la pompe va s’arrêter de manière automatique lorsque le réservoir à vessie est plein. Vous disposerez donc d’une réserve tampon qui va permettre à la pompe de ne pas démarrer trop souvent. Bien entendu, lorsque la contenance du réservoir est importante, la pompe ne se déclenchera pas plusieurs fois dans une journée. Ce phénomène va directement impacter la durée de vie de la pompe. Le seul inconvénient d’un grand réservoir est que le niveau sonore est dans la majorité des cas très élevée.

À quoi sert exactement le surpresseur ?

Pour faire simple, on peut définir que le surpresseur est une pompe, laquelle est dotée ou pas d’un réservoir. Il est surtout utilisé pour augmenter la pression d’eau dans votre maison : dans les toilettes, dans la salle de bain, dans la cuisine, et même à l’extérieur de la maison. En plus d’optimiser la pression, le surpresseur maintient également une pression constante de l’eau. Ce qui veut dire que vous ne risquerez pas de voir l’eau déborder quand vous l’utilisez.

Le fonctionnement d’un surpresseur

Le fonctionnement d’un surpresseur dépend donc de son type et de son utilisation. Il dispose d’un pressostat lui permettant d’attribuer à l’eau la puissance nécessaire afin d’apporter la pression voulue. Il faut savoir que la régulation de la pression est automatique. Pour la pompe, elle fonctionne grâce à un moteur qui va fournir une puissance suffisante afin de fournir l’eau. Le réservoir, comme son nom l’indique, sert au stockage de l’eau, mais est également utile pour ne pas faire fonctionner la pompe en permanence.
Les surpresseurs ne possédant pas de réservoir, quant à eux, fonctionnent en continu, ce qui occasionne également un bruit constant. Les groupes hydrophores disposent d’un fonctionnement opposé, grâce à un système d’arrêt et de démarrage automatique lorsque le réservoir est plein et est vide.

Comment choisir le meilleur surpresseur ?

Pour vous assurer d’acheter le meilleur surpresseur, différents critères de sélection sont inclus dans ce comparatif tels que la puissance de l’appareil, sa taille, son niveau sonore ainsi que ses différents éléments. Tous ces points importent dans la mesure où ils contribuent à rendre l’appareil performant et fiable.

Vous devez choisir la puissance de votre surpresseur en fonction du débit d’eau que vous avez déjà dans votre maison. Cette puissance devra également être en fonction du débit que vous souhaitez obtenir au quotidien. Sachez également que la taille de votre surpresseur impactera considérablement sur sa puissance. La taille doit aussi être relative à l’espace dans lequel vous souhaitez l’installer dans votre maison. Si vous avez un petit espace, mieux vaut choisir un surpresseur plus petit. En revanche, si vous disposez d’un plus grand espace, n’hésitez pas à opter pour des surpresseurs plus grands. Notez que, contrairement à ce que beaucoup de gens croient, l’évier n’est pas le seul endroit où vous pouvez installer un surpresseur.

Un autre critère important est la pression que peut fournir le surpresseur. Il s’agit de la force qui va pousser l’eau dans votre réseau d’eau. Elle exprime ainsi la quantité d’eau pouvant être aspirée par la pompe par rapport à un temps donné et est mesurée en « bars ». Pour information, il faut savoir que 1 bar correspond à une force permettant d’élever l’eau à une hauteur de 10 mètres, ce qui signifie que la pression est proportionnelle au débit d’eau. Néanmoins, pour un débit identique, un tuyau à section plus petite fournira une pression plus importante qu’un tuyau à plus grande section. Dans la majorité des cas cependant, afin d’obtenir une pression satisfaisante dans votre habitation, il vous faudra opter pour un surpresseur de 2 à 3 bars minimum.

Pour plus de confort, choisissez également un surpresseur qui a un niveau sonore faible. En effet, il existe des modèles très bruyants qui vous dérangeront assurément au quotidien. Toutefois, vous pouvez amoindrir cette gêne en l’installant dans un lieu lointain de la maison comme un garage ou un abri de piscine.

Le critère du prix : un incontournable pour choisir son surpresseur

Le prix est un critère incontournable dans le choix d’un surpresseur. En effet, il existe sur le marché différentes gammes de prix qui correspondent à différents types de surpresseur. Généralement, les matériels d’entrée de gamme sont moins chers que les autres. Toutefois, il est utile de préciser que la plupart du temps, ces surpresseurs d’entrée de gamme favorisent les coups de bélier dans la tuyauterie du réseau d’eau et nuisent particulièrement à l’intégrité de la pompe à eau. Aussi, il est préférable de toujours baser son choix sur ce comparatif et de ne pas trop se faire avoir par les prix les moins chers.

De toute manière, les prix des surpresseurs ne sont pas si élevés que vous pourriez le croire. Les utilisateurs qui ont effectué le test confirment le bon rapport qualité/prix. Il n’y a donc rien à craindre en achetant un surpresseur assez cher si au final, vous vous garantissez une performance étonnante de l’outil.

La qualité des eaux pompées par le surpresseur

Et enfin, pour pouvoir choisir le meilleur surpresseur qui soit, vérifiez toujours le niveau de qualité des eaux que votre outil aura pompées. Pour ce faire, il vous faut connaître la base de la « granulométrie ».

Pour faire simple, sachez que l’on classifie généralement les eaux pompées en 3 catégories : les eaux chargées, les eaux claires et les eaux très chargées. Les eaux claires concernent les eaux distribuées par les compagnies d’eau. Elles disposent d’une granulométrie de 0 mm et contiennent des MES ou Matières en Suspension qui ont moins de 5 mm de diamètre.

Les eaux chargées disposent d’une granulométrie d’environ 5 à 20 mm de diamètre, et les eaux très chargées ont un diamètre de MES qui est supérieur à 20 mm. Aussi, prenez toujours compte de tous ces paramètres pour choisir le meilleur surpresseur.

Choisir son surpresseur en fonction de ses caractéristiques

Sachez que si vous souhaitez posséder le meilleur surpresseur du marché, vous devrez tenir compte des caractéristiques de chaque modèle que vous trouverez.

  • La première chose que vous devrez voir est le matériau de fabrication du surpresseur lui-même. En effet, préférez un modèle avec un corps de pompe en fonte ou au minimum en acier inoxydable.
  • Ensuite, il est toujours important d’opter pour un ballon adapté à un usage domestique.
  • Regardez également la puissance et sachez que 850 à 1000 watts est amplement suffisant pour régler le problème de sous-pression dans une habitation individuelle.
  • Pour la matière de fabrication du réservoir d’eau potable, optez pour du galvanisé. Équipez également votre installation d’un dispositif de filtration d’eau.
  • Pour la vessie, veillez à en choisir une qui dispose d’une norme ACS si vous comptez l’employer pour de l’eau potable. Pour information, une vessie est une poche en caoutchouc placée dans le réservoir.
  • Si vous en avez la possibilité, choisissez une pompe multicellulaire plutôt qu’une monocellulaire. En effet, la première possède plusieurs pompes qui vont évidemment offrir un rendement plus important. De plus, la consommation électrique sera beaucoup moins importante.
  • Veillez à opter pour un modèle de surpresseur avec une contenance importante dans le cas où votre consommation en eau est assez conséquente. Dans cette optique, sachez qu’un réservoir ne contient qu’un tiers d’eau par rapport à son volume. Les deux tiers restants correspondent à de l’air sous pression.
  • Optez également pour un modèle disposant d’un pressostat permettant l’arrêt automatique de la mise en sous pression du ballon. À noter qu’il s’agit donc d’un limiteur de pression.
  • Un modèle possédant un manomètre efficace est également à privilégier. Ce dispositif est utilisé pour vérifier la pression effective de l’eau. Sachez qu’il en existe deux types : le manomètre sec et le manomètre à bain glycérine.
  • La présence de la fonctionnalité « sécurité manque d’eau » est un véritable plus, car cela permet au surpresseur de ne pas être endommagé dans le cas où il y a un manque d’eau.
  • Le système d’auto-amorçage est à privilégier pour une utilisation plus simple.
  • L’utilisation d’une crépine en bout de tuyau et d’un clapet anti-retour est préconisée.

Quelques conseils pour l’installation de votre surpresseur

Maintenant que vous avez toutes les clés pour choisir le meilleur surpresseur qui répondra à vos besoins, il vous faudra savoir comment l’installer.

Quand faut-il installer un surpresseur ?

Nous l’avons vu dans cet article, l’installation d’un surpresseur est idéale dans le cas où la pression d’eau dans votre habitation n’est pas suffisante. Sachez aussi que vous pouvez utiliser cet équipement lorsque vous utilisez une station de récupération d’eau de pluie que vous utiliserez pour alimenter votre salle d’eau par exemple.

Où installer son surpresseur ?

Comme déjà mentionné plus haut, un surpresseur est à installer après le compteur de consommation d’eau. Pour apporter de la pression à l’eau contenue dans une station de récupération par contre, vous pourrez placer votre surpresseur dans un abri de jardin ou dans un garage par exemple. Vous pouvez aussi aménager un espace spécifique pour son installation.

Des astuces pour optimiser le rendement de son surpresseur

Pour que votre dispositif fonctionne de manière optimale, voici quelques points à prendre en compte :

  • Tâchez de connaitre la pression d’eau à l’entrée et à la sortie de votre système d’alimentation en eau pour connaitre celle que doit fournir votre surpresseur.
  • Lors de l’assemblage, veillez à vous assurer de la parfaite étanchéité de chaque raccord de plomberie.
  • Utilisez des silent-blocs et posez votre surpresseur sur ceux-ci afin de limiter les vibrations émises par le fonctionnement du dispositif.
  • Assurez-vous de bien choisir le modèle de surpresseur qui correspondra à vos besoins.

Le réglage de votre surpresseur

Au moment de l’installation, il est essentiel de réaliser quelques réglages pour que le rendement de votre surpresseur soit optimal. Ce processus se définit par le calcul des pressions de fonction, le contrôle et le réglage de la pression d’air ainsi que la mise au point de la pression d’eau. Notez que si vous avez les compétences nécessaires, vous pouvez procéder à la mise en place et aux réglages vous-même. Dans le cas contraire, vous devrez faire appel à un professionnel.

Top des ventes

Dernière mise à jour : 2020-09-23 02:31:06