Quelle assurance pour un immeuble en copropriété ?

Afin d’éviter de se perdre dans toutes les diverses assurances, il est plus judicieux de les connaître pour assurer au mieux son patrimoine immobilier. L’assurance copropriété doit être comprise par les copropriétaires. À quoi elle consiste ? Focus sur les détails.

Quel est exactement l’intérêt de l’assurance copropriété ?

Eh bien, elle sert de prime abord à garantir les dommages possibles qui ont trait à l’immeuble et la responsabilité civile de la copropriété. À l’heure actuelle, les assureurs, entre autres Amaguiz, sont à même de proposer des packs réunissant à la fois assurance de responsabilité civile et assurance de dommages liés aux biens.

L’assurance de copropriété permet de couvrir tous les sinistres provoqués par les bâtiments (chute d’une tuile ou chute d’escalier par exemple) ou encore par le personnel d’entretien de l’immeuble en question (gardien, service nettoyage, etc.). Également, les garanties de l’assurance de la copropriété sont à même de couvrir les risques de dégâts des eaux, d’explosion, d’incendie, de catastrophe naturelle ou technologique. S’ajoutent à cela les risques de vol, d’actes de terrorisme ainsi que le bris de glace.

La majorité des assurances offrent même des garanties plus étendues et permettent de couvrir divers frais, entre autres, de déblai, de recherches de fuites d’eau ou encore de relogement après un sinistre. Sans oublier les honoraires d’experts.

Les modalités de l’assurance habitation

Évidemment, une assurance habitation s’avère être l’un des contrats choisis d’une manière fréquente par les particuliers. Pourtant, pour les propriétaires résidant dans leur bien immobilier, la souscription d’ une assurance habitation n’est pas obligatoire. Seulement, ces derniers vont se trouver contraints d’assurer eux-mêmes les frais de réparation et/ou de relogement en cas de vol, d’incendie ou encore de dégâts des eaux.

En somme, un choix pouvant se révéler d’une manière extrême onéreux. Le locataire qui réside dans une résidence individuelle ou un appartement, en revanche, doit obligatoirement souscrire une assurance habitation. Le propriétaire doit d’une manière impérative être indemnisé par l’assurance de son locataire en cas de dommages occasionnés au bien immobilier. Ainsi, la garantie minimale de l’assurance habitation porte sur les risques locatifs.

Il est important de noter que les deux assurances (l’assurance habitation et l’assurance de copropriété) ne doivent pas être confondues. Une assurance habitation, elle, est obligatoire pour les propriétaires occupants et pour les locataires d’un logement. Elle peut assurer les « biens meubles » et « immeubles » en cas de sinistre. Et pas que. Elle couvre de même la responsabilité de ceux qui y ont souscrit envers des tiers. Quant à l’assurance de copropriété, elle offre la même couverture mais se charge d’une manière unique des parties communes de l’immeuble.

Et qui souscrit une assurance de copropriété ? Il revient à l’ensemble des copropriétaires, réuni en syndicat, de décider en assemblée générale de souscrire à un contrat d’assurance pour les dommages matériels aux biens. Qu’il soit bénévole ou professionnel, le syndic est ainsi mandaté afin de souscrire au nom du syndicat des copropriétaires à une assurance.

Rédigé par
Plus d'articles de
Séduire une femme tchèque pour une relation durable : les meilleurs conseils
Certains hommes ont des exigences spécifiques sur le choix de leurs futures...
Lire la suite