counter-456780_1280

Ouvrir un compteur de gaz, comment ça marche ?

Lors d’un emménagement dans un nouveau logement, l’ouverture d’un compteur de gaz est indispensable. Mais comment ça marche ? Eh bien, chaque client doit souscrire un contrat auprès d’un fournisseur de gaz naturel. En ce qui concerne le délai d’intervention, il est de un à cinq jours en fonction des besoins de chacun ainsi que les disponibilités des techniciens GRDF. Le coût, quant à lui, dépend plus particulièrement du délai demandé par chaque client. A noter que ce tarif est régulé partout en France. Focus sur tout ce qu’il faut savoir pour ouvrir un compteur de gaz.

Ouverture d’un compteur de gaz : les démarches pour le logement neuf

Pour le cas d’un nouveau logement, la première démarche à faire est de demander une première mise en service du compteur de gaz auprès de la GRDF. Mais, avant de se lancer, il faudra déterminer la consommation en gaz puisque le tarif d’une ouverture varie selon les besoins. De plus, il est de même conditionné par le lieu de résidence. Cela revient à dire qu’au cas où le réseau ne se trouve pas à proximité, le raccordement va occasionner un coût supplémentaire. Dans l’hypothèse d’un logement nouvellement construit, le compteur de gaz installé sera un modèle « Gazpar », un modèle dernier-né de GRDF (le déploiement de son installation se déroule depuis l’année 2016 sur toutes les régions françaises et va se poursuivre jusqu’en 2022).

Qu’en est-il des délais et des tarifs pour ouvrir un compteur de gaz ?

Les délais diffèrent en fonction du contexte d’ouverture. Pour le cas d’un raccordement au réseau de distribution, le délai peut aller jusqu’à 10 jours. Pour le cas d’un logement ancien, le délai d’ouverture est de 5 jours (jours ouvrés). Pour une ouverture de compteur express, le délai va de 24 à 48 heures, voire le jour même. En ce qui concerne les tarifs de l’ouverture, il est faut souligner l’importance de s’y prendre au préalable pour procéder à l’ouverture d’un compteur de gaz afin d’éviter une ouverture urgente qui peut engendrer des coûts trop élevés. Pour cela, il est essentiel de disposer de la date de départ de l’ancien propriétaire ou locataire, ou s’il s’agit d’une nouvelle habitation, de la date précise d’emménagement. Pourquoi ces dates sont si importantes ? Afin de pouvoir planifier toutes les démarches et éviter de débourser des sommes importantes.

Installer soi-même son compteur

La loi autorise tout particulier à installer son propre compteur de gaz. Pourtant, il est plus judicieux de recourir au savoir-faire des professionnels pour des raisons de sécurité. Il faut noter que même si l’installation est autorisée, l’ouverture du compteur de gaz, quant à elle, est strictement illégale. Sont les seuls autorisés à ouvrir un compteur de gaz le gestionnaire de réseau GRDF ainsi que les techniciens qu’il missionne. Bon à savoir : une fois que le technicien procède à la fermeture dudit compteur, il pose des scellés. L’enlèvement de ces derniers risque des poursuites judiciaires.