Aménagement d’une maison pour les personnes à mobilité réduite : comment faire ?

Dans un foyer, si une ou plusieurs personnes se trouvent en situation de mobilité réduite, un certain nombre d’aménagements est le plus souvent incontournable. En effet, en raison de leur situation, ces individus nécessitent des équipements spécifiques et un agencement dédié pour que l’habitation réponde précisément à leurs besoins. Sans pour autant négliger le confort, voici quelques conseils pour aménager une maison dans cette optique.

Les équipements indispensables

De nombreux équipements peuvent se présenter comme indispensables dans le fait d’aménager une maison pour une PMR (personne à mobilité réduite). Un des plus importants, notamment lorsque le logement possède un ou deux étages est le Monte escalier.

En outre, différents autres équipements sont nécessaires pour le confort et la mobilité d’une personne en situation de handicap ou d’un sénior. Dans la cuisine par exemple, il est crucial de prévoir des meubles disposant de portes coulissantes. Le plan de travail doit également être réglable en hauteur. Enfin, pour la plaque de cuisson, il faut que les boutons soient placés à l’avant pour une meilleure accessibilité pour personnes à mobilité réduite.

Dans la salle de bains, privilégiez une douche italienne ou une baignoire à porte. N’oubliez pas non plus d’installer des barres de maintien à leur proximité. Pour le lavabo, l’idéal est d’avoir un espace libre en dessous pour les personnes en fauteuil roulant.

En ce qui concerne les autres pièces, le fait de libérer au maximum l’espace est crucial pour permettre une meilleure circulation. Aussi, les meubles bas, dont une hauteur qui doit être comprise entre 90 et 130 cm sont recommandés.

Et pour l’agencement de la maison ?

D’une manière générale, lorsqu’une personne à mobilité réduite ou un sénior occupe un logement, le mieux est d’opter pour une habitation de plain-pied. Cela permettra à l’individu en perte d’autonomie de se déplacer dans toutes les pièces sans contrainte. Mais si ce n’est pas possible, vous pouvez toujours vous rendre chez des installateurs spécialisés de monte escalier à l’image de ceux qui sont disponibles, comme sur https://handicare-monte-escaliers.fr/. Pour ce qui est des pièces, il est préférable d’agencer :

  • Une cuisine ouverte qui sera plus pratique et plus sécurisée.
  • Des toilettes dans la salle de bain, permettant un accès optimisé.
  • De l’espace autour du lit de la personne handicapée ou du sénior pour faire le tour plus facilement.

N’oubliez pas les espaces extérieurs !

Afin de faciliter l’accès et les déplacements de personnes en situation de handicap, vous ne devrez également pas oublier l’extérieur de la maison. En effet, vous pouvez réaliser de nombreux aménagements, incluant :

  • Des allées à revêtements antidérapants adaptées aux fauteuils roulants.
  • Une rampe d’accès tout en évitant de mettre en place des marches et des rebords.
  • Des portes et entrées spacieuses pour éviter tout encombrement de passage.
  • Un garage idéalement grand, un portail et une porte de garage contrôlés avec une télécommande.
Rédigé par
Plus d'articles de
Comment est fabriqué le CBD, le cannabis légal désormais autorisé en France ?
Le CBD a longtemps été victime de controverses en raison de sa...
Lire la suite