visuel-informatique-salarial

Le portage salarial dans l’informatique

Le portage salarial concerne près de 7 millions de salariés dans toute l’Europe pour 22 500 entreprises. Ce marché, encore en forte croissance, devrait atteindre son plein essor à l’horizon de 2025. En France, les salariés portés sont au nombre de 90 000. Sur le marché national, cela représente 1,44 milliard d’euros de chiffre d’affaires. Si le portage salarial séduit autant d’entrepreneurs, c’est qu’il présente de nombreux avantages, contrairement aux autres statuts.

Autonomie, démarches administratives simplifiées, indépendance, protection sociale, autant de points positifs qui incitent les indépendants à tenter l’aventure du portage salarial. Voyons ensemble quels types de métiers sont concernés par ce statut et quels en sont les principaux avantages.

Le portage salarial : pour qui ?

Parmi les salariés portés, 60 % font partie du secteur de l’ingénierie informatique, des nouvelles technologies, du web et de la communication. Ces métiers s’associent parfaitement avec des missions de consulting.

À la fois créatifs et autonomes, les professionnels de l’informatique ont autant besoin d’avoir accès à des missions variées que de s’octroyer du temps pour continuer de se former. Le portage est une des solutions pour pallier cette double exigence. De plus, les sociétés de portage salarial, en déchargeant leurs employés de toute contrainte administrative et hiérarchique, permettent aux consultants indépendants de remplir pleinement et efficacement leur mission de conseil en toute autonomie.

En conséquence, nombre de professionnels de l’informatique préfèrent ce statut à celui de salarié au sein des SSII, ESN.

Les avantages du portage salarial

Situé entre l’indépendant et le salarié, le portage salarial assure des garanties qui lui confèrent un statut à part entière. Parmi les avantages, trois sont régulièrement cités et appréciés des salariés portés : la liberté d’action, la simplification des démarches administratives et des avantages sociaux équivalents à ceux attribués aux salariés.

Indépendance conservée

Le salarié porté n’est pas limité dans ses actions commerciales. Il est seul maître à bord pour démarcher des prospects, effectuer ses prestations, conseiller des clients. La société de portage salarial n’a pas à intervenir pour ce type de tâches. Ainsi, la manière dont le salarié porté gère son développement commercial importe peu à la société de portage.

Des démarches administratives limitées

La société de portage salarial s’occupe de toutes les démarches administratives et financières inhérentes à votre activité. Cela couvre notamment les bulletins de salaire, le calcul des cotisations (retraite, chômage, etc.), le recouvrement des créances… Le principe est simple, moins vous passez de temps à vous occuper de ces tâches administratives, plus vous êtes en mesure de travailler dans de meilleures conditions et de vous concentrer au mieux sur votre développement.

Des avantages sociaux

Contrairement aux autres statuts, le salarié porté, après avoir signé un contrat avec la société de portage, peut bénéficier des mêmes avantages sociaux que ses salariés : couverture santé, droit à la retraite, au chômage, à la formation, mutuelle, etc. C’est sans aucun doute la raison pour laquelle ce statut suscite autant d’engouement de la part des indépendants.