Comment assurer l’étanchéité d’une crédence ?

En cuisine, la crédence est une installation d’une grande importance. Elle assure la protection du revêtement mural et du mobilier en hauteur face aux projections et aux éclaboussures. Mais elle permet aussi une bonne étanchéité du plan de travail. Il importe ainsi que son joint soit efficace et résistant à l’eau. Pour ce faire, il faut savoir le choisir et l’installer. Voici quelques conseils utiles à ce sujet.

Choisir le joint adapté pour l’étanchéité d’une crédence

Il existe différents types de joints à utiliser pour les travaux de bricolage à la maison. Pour faire un joint de finition dans la cuisine, le mastic colle est adapté. Il est transparent ou blanc et se compose de silicone, de polyuréthane, de polyester et d’huile de lin. Il se trouve sous forme de cartouche à pistolet ou en pot sur le commerce. Le mastic silicone est idéal dans une pièce humide comme la cuisine. En plus, le produit s’adapte à toutes les surfaces, même les plus poreuses. On distingue aussi le mastic acrylique qui est surtout adapté aux travaux de menuiserie, mais il n’est pas idéal pour les pièces humides comme la cuisine.

Poser un joint pour l’étanchéité d’une crédence

Avant de poser un joint en vue d’assurer une crédence étanche, il convient d’abord de connaître les normes sur le sujet. En effet, certains types de crédence de cuisine ne peuvent être installés à votre guise. C’est par exemple le cas de la crédence en bois stratifié qu’il faut placer derrière les plaques de cuisson à cause du risque d’inflammabilité.

Par ailleurs, il faut avoir le matériel nécessaire pour poser un joint assurant l’étanchéité d’une crédence. On distingue :

  • Une cartouche de mastic colle en silicone ;
  • Un pistolet ;
  • Un cutter ;
  • Une paire de ciseaux ;
  • Un adhésif de masquage ;
  • Du savon ou du liquide vaisselle.

Découvrez maintenant les différentes étapes pour la pose d’un joint afin d’assurer l’étanchéité d’une crédence de cuisine :

Première étape : la préparation des surfaces

Au cours de cette étape, il faut retirer les résidus de l’ancien joint de la crédence s’il en reste encore. Enlevez toutes les saletés qui y subsistent et collez du ruban de masquage au niveau des zones à protéger.

Deuxième étape : l’application du joint en silicone

Avec le pistolet, appliquez le mastic colle en silicone tout le long des jointures. Procédez en une seule fois de manière précise. Évitez de vous hâter pour éviter de rater le coup. Le résultat doit être le plus homogène et régulier possible. Le mastic doit suffisamment combler les interstices, mais évitez toutefois les surcharges. Le travail doit être de qualité. Pour ce faire, effectuez des gestes posés.

Troisième étape : les finitions

La dernière étape consiste aux finitions. Pour ce faire, trempez votre doigt dans un peu de liquide vaisselle. Lissez alors le mastic en appuyant suffisamment afin que le silicone s’enfonce bien dans les interstices. Enlevez les excédents à l’aide de vos doigts. Enfin, retirez le ruban de masquage avant que le mastic silicone ne sèche.

Rédigé par
Plus d'articles de
Comment se passe un cours particulier en ligne ?
Vous avec des difficultés dans une matière ou vous souhaitez vous améliorer...
Lire la suite