Tout savoir sur l’entretien du système d’assainissement individuel

Tuyaux bouchés, remontée de boue ou encore mauvaises odeurs, le dysfonctionnement du système d’assainissement est susceptible d’entrainer divers désagréments. En effet, souvent sujettes à des obstructions, les canalisations des divers sanitaires peuvent devenir inaptes et ne plus assurer correctement l’assainissement des eaux domestiques. Ainsi, un entretien régulier est nécessaire pour garantir le fonctionnement optimal du système.

Intérêt de l’entretien du système d’assainissement autonome

Si votre maison est équipée d’un système d’assainissement individuel, l’entretien s’avère indispensable. En effet, cela permet de garantir la pérennité, mais aussi l’efficacité des canalisations, et d’éviter une accumulation de boue, mais aussi le mauvais écoulement des effluents. Par ailleurs, l’entretien du système d’assainissement contribue à la préservation du sol et de l’environnement ainsi qu’au maintien d’un bon état écologique de l’eau. À savoir que l’absence de traitement des eaux usées engendre des effets néfastes sur la santé (maladies diarrhéiques, bactéries, etc.).

Focus sur le diagnostic d’assainissement

Pour s’assurer du bon fonctionnement de votre installation sanitaire, un examen régulier est nécessaire. Si vous recherchez un professionnel basé en Île-de-France, vous pouvez notamment faire appel à un expert diagnostic assainissement à Paris. Ce spécialiste procède notamment à la vérification de la conformité du système aux normes, mais aussi l’absence de dysfonctionnement. Par ailleurs, cet expert vérifie que la fosse septique est parfaitement entretenue et vidangée. Enfin, ce diagnostic vise à s’assurer que le système ne représente aucun risque pour la santé et pour l’environnement.

Entretien du système d’assainissement individuel : la vidange

Suite au diagnostic d’assainissement de votre installation, des travaux de mise aux normes peuvent être requis. Toutefois, dans le meilleur des cas, une simple vidange de la fosse septique, de la micro-station d’épuration ou autres appareils de prétraitement peut être nécessaire. Cette opération est à confier à un professionnel de l’assainissement. Elle doit être réalisée lorsque la hauteur de boues excède 30 % du volume de la micro-station ou 50 % de la fosse septique. En outre, la vidange de cette dernière doit être réalisée en moyenne tous les quatre ans. Si la maison est équipée d’une fosse toutes eaux, cette tâche est à effectuer tous les deux ou trois ans pour éviter qu’elle déborde. À noter que la vérification régulièrement de votre fosse est nécessaire. Par ailleurs, pensez à mesurer le niveau des dépôts et des boues à l’aide d’un long bâton ou d’un hodomètre. Pour éviter que les détritus et la boue entrainent l’engorgement du réseau de canaux, l’expert en assainissement videra les fosses en réalisant un pompage.

Entretien du système d’assainissement non collectif : le curage

Outre la vidange par pompage, d’autres techniques doivent être réalisées dans le cadre de l’entretien du système d’assainissement des eaux usées de votre logement. Pour déboucher et entretenir les canalisations, le curage s’avère nécessaire. Cette opération permet de déloger les déchets, la boue ou encore les matières graisseuses qui se sont accumulés sur les parois des conduits et des tuyaux. Le curage est à réaliser environ tous les quatre ans pour libérer les différents canaux d’évacuation d’eau de la maison. Par ailleurs, cette opération permet d’éviter leur obstruction. Notez que le débouchage et le dégorgement des canalisations figurent aussi parmi les services proposés par les professionnels de l’assainissement.

Rédigé par
Plus d'articles de
Comment combattre la misogynie au quotidien ?
Les femmes sont confrontées à la misogynie dans presque tous les aspects...
Lire la suite