Que faut-il faire pour un gpa en Ukraine ?

Lorsque les médicaments, la chirurgie, la fécondation in vitro… sont inefficaces, les couples se tournent désormais vers la gestation pour autrui ou GPA. Cette pratique consiste à engager une mère porteuse quand la femme est incapable de porter son enfant, c’est une solution pour les personnes souffrant de maladie génétique ou pour les homosexuels. Illégale en France, elle est pourtant légale en Ukraine. Ce pays vous offre la possibilité de devenir parent, à condition de suivre le cadre juridique. Quelles sont les règles à respecter ? Comment fonctionne la GPA en Ukraine ?

Le choix de la clinique et de la mère porteuse

La gpa en ukraine s’effectue étape par étape. Elle commence par le choix de la clinique pouvant vous assister à la procréation. Vous disposez plusieurs options, car il existe près de 30 établissements privés spécialisés dans la GPA dans le pays. Choisissez en fonction de vos besoins. À la part le prix, prenez en compte la qualité des soins et les options proposées (dons d’ovule, ou de spermatozoïde, donneurs de sperme…).

Après le choix de la clinique, optez ensuite pour celui de la mère porteuse. Cette phase de la procédure est la plus délicate, parce que vous êtes appelé à :

• Obtenir le consentement de la mère porteuse ;

• Assurer de son état de santé psychologique ou physiologique ;

• Vérifier son engagement dès le début jusqu’à la fin du programme.

Avez-vous du mal à trouver la bonne personne ? Faites appel à une agence. Celle-ci identifie la mère porteuse adaptée. Elle s’occupe ensuite de son suivi médical dès le commencement de la grossesse jusqu’à son terme.

La préparation de tous les documents nécessaires

Même si l’Ukraine accepte la gestion pour autrui, elle impose des exigences. La loi ukrainienne accorde uniquement la GPA à des couples nationaux ou étrangers. Pour le moment, les célibataires restent inéligibles.

Quant aux formalités à respecter, elles dépendent de chaque clinique. Certaines peuvent imposer votre présence au moment de l’échographie, d’autres pas. Dans tous les cas, elles vous sollicitent de fournir des papiers d’identité, des certificats médicaux et un acte de mariage.

À l’issue de la vérification, la clinique poursuit la procédure par la sélection du programme. Celle-ci consiste à choisir entre le don d’ovule ou l’ovocyte de la mère biologique. Après la sélection, la clinique vous invite ensuite à vous déplacer dans le Pays.

Les démarches à réaliser en Ukraine

Certaines formalités peuvent se faire en ligne, mais d’autres nécessitent votre présence en Ukraine. Votre visite est requise avant le début du programme. Elle se déroule en 3 étapes :

• 1re phase : l’examen médical du couple ;

• 2e phase : la rencontre avec la mère porteuse ;

• 3e phase : la signature des contrats.

À l’issue de ces 3 étapes, le médecin procède ensuite à la fécondation. C’est à ce moment que commence la grossesse qui dure pendant 9 mois. Tant que la gestion se déroule bien, votre visite reste facultative. En revanche, vous devez arriver en Ukraine environ 2 semaines avant l’accouchement.

En Ukraine, la GPA se termine par la réalisation des formalités administratives. Ces dernières consistent à affilier l’enfant à ses parents biologiques.

Ne vous inquiétez pas, car la mère porteuse de l’embryon bénéficie d’une assistance médicale de la part de l’agence de la biomédecine. Les inséminations ainsi que le transfert d’embryon se feront dans un cadre surveillé.

Rédigé par
Plus d'articles de
Le rachat de crédit : comment ça marche ?
Le rachat de crédit combine plusieurs crédits en une seule nouvelle mensualité...
Lire la suite