Top 10 Meilleur Lombricomposteur 2020

Difficile de faire un choix pour votre nouveau Lombricomposteur ? Nous avons rédigé ce guide d’achat spécial Lombricomposteur pour vous aider, avec le TOP10 des meilleures ventes du moment, des tests, des avis… Comme dans tous nos guides d’achats, nous avons fait le maximum pour vous aider à choisir le meilleur Lombricomposteur !

Notre sélection de lombricomposteur

Guide d’achat lombricomposteur

Un lombricomposteur constitue un outil indispensable pour un éco-citoyen, mais aussi pour un jardinier. Si vous faites partie de ces catégories, référez-vous à notre Top 10 Meilleur lombricomposteur 2018 issu de nombreux tests et comparatifs.

Pourquoi utiliser un lombricomposteur ?

De nombreux motifs vous ont peut-être poussé à visiter ce comparatif des meilleurs lombricomposteurs sur le marché. Certaines motivations sont pratiques tandis que d’autres découlent simplement d’un idéal de l’environnement dans lequel nous vivons.

Il se peut que vous soyez motivé par la possibilité de faire des profits avec votre lombricomposteur. Ou peut-être que quelqu’un d’autre vous a demandé de trouver des moyens de réduire votre contribution aux déchets dans votre quartier. Peut-être que vous voulez simplement apprendre les bases du recyclage selon le procédé de lombricompostage.

Quelle que soit votre motivation, elle ne peut qu’être bonne pour l’écologie. En effet, il n’y a pas de mal à vouloir acquérir un lombricomposteur, ou du moins vouloir en savoir plus sur le lombricompostage.

Vos principaux objectifs déterminent la manière dont vous allez utiliser les vers pour recycler les déchets organiques dans votre lombricomposteur. Si vous êtes simplement curieux de savoir comment tout cela fonctionne, le lombricompostage dans un seau de 5 litres est suffisant. Mais, si vous recherchez une source de revenus ou que vous avez besoin de traiter une grande partie de vos déchets organiques, votre approche doit être différente et vous devez vous familiariser avec ce dispositif de recyclage tout à fait simple et très écologique.

Qu’est-ce que le lombricompostage ?

Avant que vous ne choisissiez le meilleur lombricomposteur pour votre usage personnel, commençons par définir le lombricompostage et même certains des termes qui y sont associés.

Le lombricompostage, ou compostage de vers, est la décomposition et l’humification de déchets organique grâce à la création d’un écosystème de microbes et de vers de terre dans un contenant qu’on appelle le lombricomposteur.

Les quelques termes qui sont souvent associés au lombricompostage sont :

  • L’humification : c’est le processus de création d’humus, une matière organique finement divisée trouvée dans le sol formé à la suite de la décomposition des plantes et des animaux par les microbes. L’humus est principalement constitué de carbone et à mesure qu’il se décompose, ses composants comme le carbone, l’azote et le phosphore deviennent des éléments indispensables pour la pousse des plantes.
  • Les microbes : certains microbes, comme les champignons, peuvent former de longues chaînes qui peuvent être visibles, mais pour la plupart, ces petites créatures font leur travail en décomposant les déchets. Certaines de leurs fonctions sont bénéfiques (création de compost) tandis que d’autres peuvent être mortelles (production de méthane). Dans le cadre du lombricompostage, les microbes sont nécessaires lors de la décomposition de la matière organique et produisent l’essentiel de la source de leur nourriture ainsi que des vers.

Les micro-organismes les plus couramment sollicités lors du lombricompostage sont les bactéries, les champignons et, dans une moindre mesure, les nématodes ou vers longs. Chacun a un rôle précis dans le processus.

Le lombricompostage n’est pas seulement l’unique méthode que les Hommes peuvent appliquer pour exploiter la puissance des vers de terre et des micro-organismes dans le recyclage des déchets organiques. C’est un phénomène naturel qui se produit tout le temps dans la nature, que ce soit dans un bac à ordure, dans un champ ou dans la forêt.

Les vers et les micro-organismes peuvent cohabitent dans n’importe quel environnement, que ce soit un tas de déchets, une litière de feuilles ou encore les environnements à plusieurs mètres sous le sol. Ils consomment la matière organique et la transformant en quelque chose qui soit utile pour l’écosystème dans lequel ils vivent. En effet, ils la convertissent en minéraux consommables par les plantes.

Quelle est la différence entre le lombricompostage et le compostage ?

Bien qu’il existe certaines similitudes entre les deux processus, le compostage est un phénomène de décomposition centré sur les microbes avec des cycles de chauffage, de refroidissement et de durcissement. La décomposition commence par des microbes mésophiles qui se développent dans un environnement particulier avec des conditions tempérées.

Ces microbes cèdent ensuite la place à des microbes thermophiles qui aiment la chaleur et qui peuvent élever la température des tas de compost à plus de 65 °C. La plupart des pertes de volume dans un tas de détritus se produisent pendant cette phase. Après cette période de chauffage, il y a une période de refroidissement où les températures chutent avant qu’une phase de durcissement commence où la majeure partie de l’humification a lieu.

Dans la plupart des cas, un cycle complet de compostage prendra des mois. Dans certains cas, lorsque de l’air sous pression est poussé ou tiré à travers le tas de compost, ce processus peut être géré et accéléré. Ce compostage statique aéré est utilisé par les opérateurs de compostage et par les lombricomposteurs experts qui ont besoin de gérer avec précision la qualité de la matière première pour leurs vers de compost.

Le lombricompostage utilise des microbes mésophiles et, bien sûr, des vers de terre pour traiter les déchets organiques. Il faut éviter que le processus de compostage par les microbes thermophiles se réalise bien que certains lombricomposteurs préfèrent garder leurs vers au chaud tout au long de l’hiver en combinant le compostage chaud avec le lombricompostage. Les lombricomposteurs sont alimentés en petites couches minces de déchets verts (déchets ménagers, déchets alimentaires, déchets de jardin ou autres déchets fermentescibles). Ainsi, la température est régulée, car la chaleur peut s’échapper, évitant finalement la création d’un environnement favorable aux microbes thermophiles.

Ce besoin de maintenir les températures dans une plage de 13 à 30 °C dans un lombricomposteur signifie que le lombricompostage dépend de l’épaisseur des déchets végétaux en limitant le volume de déchets à faire traiter par les vers dans un espace donné. Mais, pour pallier ce problème, des solutions innovantes sont mises au point et disponibles. Elles permettent d’empiler des bacs à compost de lombricompostage les uns sur les autres.

Les techniques de compostage à chaud ne sont pas limitées par ce problème de température modérée. En effet, produire du compost à chaud est difficile sans le faire au minimum à 100 centimètres de profondeur afin de former un noyau chaud pour emprisonner la chaleur et inviter les microbes thermophiles à fabriquer du compost.

L’utilisation d’un lombricomposteur présente des avantages par rapport à un composteur domestique ou un composteur de jardin (composteur en plastique ou composteur en bois). Il est généralement plus rapide et transformer en compost des biodéchets ne passe pas par le processus de durcissement requis pour rendre le produit final utilisable pour les plantes. Alors que le compost prend normalement 6 mois ou plus avant d’être considéré comme fini, des quantités utilisables de lombricompost peuvent être créées et récoltées sur seulement 8 semaines.

Les avantages à utiliser un lombricomposteur

Un lombricomposteur est très utile pour la valorisation des déchets et/ou la transformation des déchets en matières carbonées utiles pour vos plantes d’intérieur ou dans le jardin.

Le recyclage du papier (papier-journal, cartons, essuie-tout), des déchets de cuisine (épluchures de fruits) et autres déchets végétaux (feuilles broyées, mauvaises herbes, paille, résidus de tontes de gazon) nécessite un équipement très coûteux et doit être effectué à l’échelle de la communauté de communes, dans un composteur collectif. De tels efforts de recyclage centralisés nécessitent également un processus de collecte important qui requiert l’usage de camions énergivores et polluants en plus des véhicules déjà dédiés à la collecte des déchets non recyclables.

Les lombricomposteurs permettent à tout un chacun de participer au traitement des déchets ménagers, à la gestion des déchets alimentaires augmentant sans cesse tous les ans. Le lombricomposteur est un composteur individuel qui permet à tous les citoyens de limiter le gaspillage.

D’ailleurs, les déchets alimentaires compostables représentent une part importante des déchets d’un ménage à cause de leur forte teneur en eau. Par conséquent, c’est le déchet idéal à recycler pour créer de la matière carbonée.

Guide d’achat : comment choisir le meilleur lombricomposteur ?

Le lombricompostage est un processus naturel consistant à recycler nos déchets, en les valorisant en compost. Placés dans le lombricomposteur, les vers de compost se nourrissent effectivement de déchets organiques, des déchets verts (insectes nuisibles, humus, feuilles mortes?), des micro-organismes, des déchets ménagers (épluchures, marc de café, agrumes, coquille d’?uf et autres résidus, ainsi que d’autres matières biodégradables, telles que le papier-journal.

Le lombricompostage est aussi une manière écolo de réduire la quantité de déchets, jusqu’à 5 fois leur volume. En effet, les vers de compost ingurgitent quotidiennement l’équivalent de leur poids. Ils rejetteront par la suite une matière sans odeur et de la consistance d’un terreau, que l’on appelle lombricompost ou lombric.

On appelle lombricompost, un amendement riche en éléments nutritifs et très fertilisants comme l’azote, le phosphore, le calcium, le potassium et le magnésium. Cet engrais naturel est à récolter dans les bacs du lombricomposteur. Il peut aussi se présenter sous forme d’engrais liquide que l’on recueille au niveau du robinet.

Pour faire son compost en toute plaisance, avec à la clé une réduction des déchets, un bon choix de lombricomposteur est de mise. Nos tests et comparatifs nous ont permis de dresser une liste de critères à prendre en compte.

La taille

La taille de votre lombricomposteur est à choisir en fonction de celle de votre famille. Au nombre d’individus dans le ménage correspond en effet une quantité estimative de déchets. Pour un foyer de six personnes, un lombricomposteur d’un volume de 40 l est requis. Cette recommandation concerne surtout les foyers générateurs de déchets ménagers. Néanmoins, le marché propose aussi des modèles de lombricomposteur modulable. Ils sont par exemple constitués de 4 plateaux, dont l’un est amovible. Généralement, un lombricomposteur de grande taille trouve sa place sur le balcon ou dans le jardin.

Le robinet

Le robinet de votre lombricomposteur vous permet de récolter le lombricompost sous forme d’engrais liquide. Connu également sous l’appellation « thé de vers » ou « lombrithé », il découle de l’eau qui forme quelque 80 % de la masse des déchets ménagers de type épluchures, agrumes, légumes?

Pour récolter ce liquide riche en minéraux, nutriments et oligo-éléments sans peine, mieux vaut surtout opter pour un lombricomposteur, dont le robinet est à la bonne hauteur. A titre informatif, cet engrais liquide sera dilué avec la quantité d’eau destinée à l’arrosage.

Des roulettes

Un lombricomposteur doté de roulettes peut s’avérer pratique. Un critère clé qui facilitera grandement le déplacement lors de l’entretien ou le nettoyage de l’appareil. Les familles nombreuses vérifieront surtout la présence roulettes, puisqu’ils auront affaire avec un lombricomposteur de gros volume.

Cuve certifiée

Opter pour un lombricomposteur doté d’une cuve certifiée s’avère aussi pratique. Celle-ci est effectivement conçue, de manière à permettre aux vers de compost de remonter de l’engrais liquide vers la zone de lombricompostage, au risque d’être aspiré vers le robinet.

Le design

Le design revêt une importance particulière, dans la mesure où votre lombricomposteur sera installé dans un endroit bien visible. Il saura alors égayer son environnement immédiat, tout en assurant le processus de lombricompostage.

Comment choisir le meilleur lombricomposteur ?

Le lombricomposteur se décline en divers modèles conçus avec des matières de fabrication différentes. Nos tests et comparatifs nous ont permis de mettre en avant les atouts et les défauts d’un composteur en bois et un composteur en plastique.

Le lombricomposteur en bois

Le lombricomposteur en bois coche toutes les cases d’un écoproduit. Contrairement à un composteur en plastique, il est un excellent isolant, ce qui met les vers de compost à l’abri des risques liés à un excès de température ou de froid. On peut ainsi placer un lombricomposteur en bois aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur.

Le lombricomposteur en plastique

Le lombricomposteur en plastique présente aussi tout un lot d’avantages. On lui prête une robustesse sans faille. En effet, de nombreux modèles sont conçus en PEHD, plastique hyper résistant et 100% recyclable. Un composteur en plastique permet aussi d’inscrire le compostage dans un registre écolo, dans la mesure où les fabricants utilisent des plastiques recyclés. Du point de vue esthétique, il préserve des déconvenues liées aux interstices qui se forment sur un composteur en bois. L’appareil de compostage en plastique est aussi le garant d’un usage, grâce à des systèmes anti fuite et anti moucherons). Il est aussi conçu de manière à bien aérer les déchets trop humides en décomposition, ce qui met ainsi les utilisateurs à l’abri des risques liés aux mauvaises odeurs.

Top des ventes

Dernière mise à jour : 2020-10-17 02:31:00