Top 10 Meilleure Pompe Immergée 2020

Difficile de faire un choix pour votre nouvelle Pompe Immergée ? Nous avons rédigé ce guide d’achat spécial Pompe Immergée pour vous aider, avec le TOP10 des meilleures ventes du moment, des tests, des avis… Comme dans tous nos guides d’achats, nous avons fait le maximum pour vous aider à choisir la meilleure Pompe Immergée !

Notre sélection de pompe immergée

Guide d’achat pompe immergée

La pompe immergée est un outil indispensable pour l’arrosage des plantes du jardin, refoulement des eaux usées en direction de la canalisation ou approvisionnement en eau au niveau du réseau domestique. En outre, cet équipement est également idéal pour pomper de l’eau qui se trouve à une profondeur impossible à aspirer depuis la surface. Cependant, il n’est pas toujours simple de s’y retrouver parmi les différents modèles de pompes immergées en vente dans le commerce. Cet article vous aide à choisir la meilleure pompe immergée qui répondra parfaitement à vos besoins de pompage.

Caractéristiques et informations à retenir sur la pompe immergée

La pompe immergée est indispensable au-delà de 8 mètres de profondeur d’eau. Elle est fiable non seulement pour approvisionner, mais aussi pour vider. Son utilisation présente des avantages et des inconvénients, mais heureusement les atouts sont plus nombreux. Il s’agit d’un dispositif efficace et fiable à toute épreuve, doté d’une puissance suffisante pour répondre aux besoins des utilisateurs. Un des atouts considérables de la pompe immergée est son installation discrète, ce qui réduit également le bruit de fonctionnement. Son étanchéité est aussi un avantage important, qui plus est, elle ne risque pas de surchauffer sachant que le moteur est refroidi de manière permanente. Parmi ses inconvénients, le prix peut être élevé surtout pour un modèle performant et spécifique (forage). Notez que la pompe immergée demande un entretien régulier.

Comment entretenir la pompe immergée ? Le mieux c’est de procéder à un entretien annuel, cela peut suffire largement. Il convient de nettoyer la crépine et le clapet anti-retour. Si la pompe n’est pas utilisée, pour éviter qu’elle ne se détériore : soit vous la sortez de l’eau, soit vous la faites tourner au moins quelques minutes au quotidien.

Comment choisir sa pompe immergée ?

Pour choisir votre pompe immergée, il faut tenir compte de différents critères de choix. Ceux-ci vous permettront par la suite de définir les caractéristiques de votre pompe immergée correspondant à l’utilisation envisagée, mais aussi l’installation du dispositif. Voici quelques points qu’il faut absolument considérer :

La clarté et la qualité de l’eau

Quel est le niveau d’impuretés se trouvant dans l’eau ? Ici, il existe différentes natures d’eau à pomper à savoir les eaux claires, les eaux chargées et les eaux très chargées.

Le premier type d’eau se caractérise par une granulométrie très faible à hauteur de <5 mm. Si l’eau que vous souhaitez pomper est de cette facture, une pompe immergée pour eaux claires sera idéale. Attention, les impuretés supérieures à 5 mm vont donc boucher votre dispositif. Une pompe de ce type est conseillée pour l’arrosage de jardin depuis une bassine de récupération d’eau de pluie.

Le second type d’eau est, quant à lui, caractérisé par la présence de matières en suspension ou MES. Si vous comptez par exemple pomper des eaux usées ou issues d’inondation, vous devrez donc vous orienter vers une pompe immergée pour eaux chargées. La granulométrie est en général de 10 à 20 mm.

Les eaux très chargées nécessitent par contre des pompes immergées plus spécifiques qui permettent un passage granulaire à plus de 25 mm. Un tel appareil est indispensable dans le cas où vous voulez pomper de la boue ou des eaux usées comprenant de grosses matières en suspension.

La hauteur de refoulement

Il s’agit de la hauteur existante entre le dispositif et le point de rejet. La longueur du tuyau de refoulement est aussi à prendre en compte (entre la pompe immergée et le point de rejet également). Exprimée en mètres, il ne faut pas faire l’impasse sur cette donnée. En effet, le calcul de cette hauteur vous permet de savoir si l’eau que vous pompez va bien atteindre son point d’évacuation.

La pression de sortie

C’est à l’utilisateur de le définir lorsque le dispositif est raccordé à un autre appareil avec pression. Ce n’est pas nécessaire pour la pompe immergée utilisée pour vider.

Le calcul des bars est une étape essentielle avant d’acheter votre pompe immergée. Le bar de pression doit être connu pour une colonne d’eau à partir de 10 mètres. Un conseil : lisez bien l’emballage et le test avant de finaliser l’achat, cela vous permettra de connaître de nombreuses informations sur le dispositif et découvrir s’il peut répondre entièrement à vos besoins.

La température de l’eau

Ou bien de tout autre liquide à pomper avec le dispositif exprimé en degré Celsius.

Le niveau d’eau

Ici ce qu’il faut déterminer c’est le niveau minimum en millimètres. Ce critère est surtout à considérer pour la pompe immergée vide cave.

Le débit utile

Le débit se calcule en litres par minute, à définir en fonction de l’utilisation de la pompe immergée.

La profondeur d’immersion de la pompe

Ici, le niveau maximum d’eau est à déterminer.

Les différents types de pompe immergée

On peut trouver différents types de pompe immergée en fonction des utilisations. Trouver le meilleur produit en consultant le comparatif.

La pompe vide-cave

La pompe vide-cave qui est spécialement utile en cas d’inondation pour évacuer l’eau dans le tout-à-l’égout. Retrouvez la pompe de relevage destinée aux eaux-vannes, en le choisissant vous devez tenir plutôt compte de la hauteur de refoulement que de la pression.

La pompe pour forage

Vous avez ensuite, la pompe spéciale forage : utile pour approvisionner en eau les toilettes, la machine à laver ou le jardin. En gros, on l’utilise pour l’approvisionnement en eau non potable. Sa particularité se trouve surtout au niveau de sa longueur. En effet, cette pompe est plus longue et peut accepter une hauteur de refoulement plus importante.

La pompe pour puits

La suivante est la pompe pour les puits : l’eau du puits peut être utilisée pour l’alimentation en eau, l’arrosage du jardin ou pour d’autres fins. La pompe facilite l’approvisionnement. Si vous avez besoin de cette pompe, il faut tenir compte de plusieurs points notamment la pression, le débit, le refoulement (hauteur), la profondeur d’immersion, etc.

Pompe pour étang et rivière

Vous pouvez trouver également la pompe spéciale rivière : idéale aussi pour l’étang, cette pompe est à choisir en considérant la pression, la hauteur de refoulement et le débit. Ces derniers doivent être définis avec justesse. La pompe immergée est un excellent choix pour une utilisation sur un cours d’eau et une marre.

La pompe pour cuve enterrée

La pompe pour cuve enterrée, quant à elle, peut être utilisée pour un récupérateur d’eau de pluie également. Il s’agit d’un outil économique permettant d’éviter le gaspillage d’eau. Considérez aussi la pression, le débit et la hauteur de refoulement de manière précise. Opter pour cette pompe pour l’arrosage du jardin est une bonne alternative.

La pompe de relevage pour eaux-vannes

Il s’agit d’une pompe immergée que l’on plonge dans un collecteur d’eaux usées. La particularité de ce dispositif est qu’il doit permettre de laisser passer des granulats assez larges. Il doit également disposer d’un débit assez important pour évacuer efficacement les eaux-vannes. Le critère de choix pour cette pompe est la hauteur de refoulement, la pression n’est pas d’une importance cruciale ici.

Les différences entre pompe immergée de relevage et d’alimentation

Pour faire le bon choix, notamment en fonction de vos besoins, il convient de connaitre les différences entre une pompe immergée de relevage et une autre d’alimentation.

Les pompes immergées de relevage

Ces types de pompes immergées s’utilisent principalement pour l’évacuation d’eaux usées ou d’eaux pluviales. Les plus petites d’entre elles sont communément appelées « vides-caves ». Assez simple, l’activation de ces pompes se fait généralement par le biais d’un flotteur. Ce dernier est directement relié à la pompe afin de le mettre en marche ou de l’arrêter. En fonction des modèles, une pompe immergée de relevage doit être capable de gérer et d’évacuer des eaux chargées. Certaines pompes de ce type disposent de composants pouvant optimiser leur fonctionnement :

  • La roue dilacératrice : il s’agit d’un équipement intégré dans le corps de pompe capable de broyer tous les éléments qui y passent.
  • Le couteau : cet outil est encore plus efficace qu’une roue dilacératrice. Il est placé généralement au niveau de la bouche d’aspiration. Il est destiné à déchiqueter tous les déchets sans entrer dans la pompe.

Les pompes immergées d’alimentation

Ces types de pompes sont plutôt utilisés dans le pompage de puits, soit pour une alimentation en eau potable. Leur conception est plus complexe puisqu’elles sont destinées à mettre l’eau sous pression. La plupart des modèles que vous pourrez trouver dans le commerce disposent d’un corps de pompe, d’un surpresseur, et d’une ou de plusieurs roues en acier inoxydable. Des sondes externes sont également disponibles, assurant le fonctionnement du dispositif. Le principal objectif d’une pompe immergée d’alimentation est de garantir la continuité du débit et de la pression de l’eau dans une installation.

Pompes immergées avec ou sans flotteur ?

Comme déjà vu dans cet article, il existe des pompes de relevage équipées de flotteurs. Cet accessoire est très utile pour activer la pompe à eau automatiquement une fois que l’eau atteint un certain niveau. Ici, il vous est inutile d’activer manuellement votre pompe immergée. Cela permettra également d’éviter à votre dispositif de tourner à vide, ce qui l’endommagerait. Sans un flotteur, vous devrez surveiller la pompe au moment de l’évacuation de l’eau. Pour ce qui est des flotteurs, sachez qu’il existe deux types sur le marché.

  • Le flotteur filaire : un interrupteur à flotteur à fonctionnement par gravité est installé sur le système de pompage. Son déclenchement est dû à un positionnement vertical, ce qui activera la pompe de relevage.
  • Le flotteur à levier : en fonction du niveau de l’eau, ce type de flotteur s’élève ou s’abaisse. Sur la plupart des modèles de pompe, il est possible de choisir la hauteur voulue pour le déclenchement du système.

Le flotteur est un accessoire indispensable vous permettant d’employer votre pompe quotidiennement. Cependant, si vous ne l’utilisez qu’occasionnellement, cette option vous sera inutile.

Pompe immergée monocellulaire ou multicellulaire ?

Pour avoir une idée des performances d’un tel dispositif, il est important de connaitre qu’il existe deux types d’aspiration. En effet, quand une pompe immergée aspire l’eau par le biais d’une seule et unique turbine, elle est dite monocellulaire. Une turbine est une sorte de roue à aubes alimentée par énergie électrique. Cela signifie donc que les performances de ce genre de pompe s’appuient uniquement sur cette turbine. Par contre, lorsqu’une pompe immergée est pourvue de plusieurs turbines qui sont montées les unes derrière les autres, elle est dite multicellulaire. La vitesse d’aspiration et de refoulement est ainsi optimale. Pour choisir ce qu’il vous faut, basez-vous sur les performances voulues de votre système de pompage à eau.

Si vous avez quelques difficultés à trouver le modèle parfait, nos tests et comparatifs de pompes immergées en ligne vous aideront à trouver le meilleur modèle qui convient le plus à vos besoins et aussi à votre budget.

Quelques conseils d’utilisation et d’entretien d’une pompe immergée

Pour optimiser le fonctionnement de la pompe immergée que vous aurez choisie, suivez ces quelques recommandations :

  • Pour éviter les désamorçages, qu’importe le type de pompe immergée, il est important d’installer un clapet anti-retour au niveau de votre canalisation de refoulement.
  • Pour l’alimentation électrique de la pompe, pensez à bien vérifier si un système de protection thermique est présent sur le réseau auquel elle est placée. Dans le cas où cela n’est pas disponible, le moteur de la pompe risque de griller si sa roue se bloque ou s’il y a un désamorçage.
  • Pensez à sortir régulièrement la pompe de son emplacement (puits, regard ou bassin) pour la nettoyer. L’idéal serait de réaliser cette étape au moins une fois par an.
  • Il est important de s’assurer qu’aucun obstacle ne vienne gêner la rotation de la roue lorsqu’elle est en fonctionnement. Par la même occasion, vérifiez sur les câbles électriques pour voir s’ils sont toujours aussi bien étanches.
  • Testez régulièrement le ou les sondes de détection sans oublier de désinstaller et de nettoyer les clapets anti-retours.
  • Faites attention aux entretiens recommandés par le fabricant de votre pompe, notamment au niveau de l’alimentation électrique. Ne l’oubliez pas, l’eau et l’électricité ne font pas bon ménage.

Top des ventes

Dernière mise à jour : 2020-10-11 02:31:57