chien

Comment courir avec son chien ?

Courir avec son chien est une activité qui fait rêver tous les sportifs possédant un animal. Cependant, tous les chiens ne sont pas capables de le faire et du matériel et une bonne éducation restent nécessaires pour y parvenir.

Quel est votre chien ?

Avant de réfléchir aux solutions pour courir, vous devez savoir si votre chien peut le faire. Ainsi, si votre chien est un yorkshire de 12 ans présentant des problèmes d’articulation, vous imaginez bien que tout footing est très dur voire pire, dangereux.

Le mieux est d’avoir une race de chien assez grande. Veillez à ce que le chien n’est pas de surpoids et qu’il soit habitué à l’effort physique. Une race comme le malinois, le labrador ou le husky ont typiquement le physique pour courir.

Si votre chien n’a pas la capacité de faire un footing, cela ne veut pas dire qu’il est impossible de partager ensemble votre activité sportive. Rien ne vous empêche de faire du vélo avec lui dans un panier posé sur le guidon ou de l’emmener au lac pour quelques longueurs ensemble.

Néanmoins, qu’importe le chien, commencez en douceur pour voir comment son corps réagit à l’effort. Privilégiez quelques sorties de deux ou trois kilomètres sur un terrain plat.

Est-ce que votre chien est à l’écoute ?

Avoir les capacités physiques est une chose, pouvoir courir en duo en est une autre. Pour un footing avec un chien, il est impératif d’avoir un compagnon qui vous écoute.

En effet, si à chaque mur, il s’arrête pour sentir les odeurs ou s’il part en sprint à chaque fois qu’il voit un congénère, vous risquez d’avoir des difficultés pour réussir votre séance de sport.

Les ordres de base comme le rappel, l’arrêt sont nécessaires. En complément, habituez votre chien à suivre votre cadence que ce soit en marchant ou en trottinant un peu. Durant ces mouvements, il ne doit pas s’arrêter pour vous regarder ou faire quelque chose. S’il suit votre cadence et qu’il est capable de stopper à votre demande, c’est un excellent début.

Quel matériel est nécessaire ?

Vous avez le choix entre courir librement avec votre chien et pratiquer le canicross.

Pour la course libre, vous laissez votre chien détaché et il vous suit. C’est une solution pratique si vous courez dans la forêt ou de grands espaces.

En revanche, en ville ou dans des lieux fréquentés, le canicross est plus sûr. Dans ce cas, le chien est équipé d’un harnais qui enveloppe son corps et ne tire jamais sur son coup. Ce harnais est relié à une ceinture mise autour de votre taille via une laisse étirable. Ainsi, à chaque arrêt, le choc est doux et n’heurte pas le chien. Ces trois équipements coûtent une soixantaine d’euros dans un magasin comme Décathlon.

Par temps chaud, l’achat d’un gilet rafraîchissant pour le chien est une bonne idée afin qu’il conserve un peu de fraîcheur malgré l’effort. Pour l’eau, prenez-en pour lui, mais veillez à ce qu’il ne boive pas trop d’un coup pour ne pas risquer la torsion d’estomac. Si besoin, faites quelques pauses à chaque fois qu’il boit pour que son corps retrouve un rythme normal.