Potager vertical

Gagner de l’espace dans votre potager

L’emplacement d’un potager, l’exposition aux rayons ultraviolets, la proximité avec une source d’eau et la protection du sol contre le gel et le vent sont souvent privilégiés pour favoriser une bonne pousse des plantes. Le critère d’aménagement des plantations est pourtant tout aussi crucial pour la culture des légumes. Il permet de tirer le meilleur parti du potager en exploitant profitablement les espaces octroyés par le jardin.

Disposer intelligemment les plantes du potager

Afin d’obtenir un rendement maximum sur chaque lit de plantation, vous devez être méticuleux sur la façon dont vous organisez vos plantes. Évitez de planter vos légumes dans des motifs carrés ou dans des rangées. Au lieu de cela, échelonnez les plantes en les plantant en triangles. De cette façon, vous pourrez gagner entre 10% et 14% de plants supplémentaires dans chaque lit.

Il faudra également s’assurer que les plantes ne soient pas trop serrées entre elles. En effet, certaines plantes ne pourront pas atteindre leurs rendements ou leurs tailles effectives si elles sont surpeuplées. En guise d’illustration, l’augmentation de l’écart des plants entre des laitues romaines de 20 à 25 cm permet de doubler le poids des récoltes pour chaque plan. Or, le rendement pondéral par pied carré est plus important que le nombre de plantes sur cette même superficie. Un espacement excessivement serré peut également stresser les plantes. Dans ce cas de figure, elles seraient plus sensibles aux maladies et aux attaques d’insectes. (nous vous recommandons le blog sur le jardin d’Anitta)

Potager en verticale ou en confinement

Un jardin potager avec des dimensions réduites peut toujours devenir plus productif en allant dans le sens d’une plantation en vertical. Ce concept est notamment adapté à la culture des tomates, des haricots, des pois, des courges et des melons. Ces plantes seront maintenues en croissance verticale grâce au soutien des treillis, des clôtures, des cages ou des piquets. La culture verticale des légumes vous fera également gagner du temps sur l’exploitation de votre potager. La récolte et l’entretien vont plus vite étant donné que vous saurez exactement où les végétaux sont disposés. Les plantes grandissant vers le haut sont moins aussi susceptibles d’être frappées par des maladies fongiques. Cela résulte de l’amélioration de la circulation de l’air autour du feuillage.

Essayez de cultiver les plantes sur des treillages le long d’un côté des lits surélevés. Utilisez des poteaux d’extrémité robuste avec un filet en maille de nylon ou de ficelle entre les deux. Les plantes auront ainsi une surface d’escalade. Attachez les plants en croissance au treillis. Il n’y a aucune inquiétude à avoir sur l‘obtention de fruits lourds. En effet, même la courge et les melons peuvent se développer sur des tiges plus épaisses en guise de soutien.

Si le jardinage surélevé ne vous convient pas, et notamment si vous n’avez pas l’espace de travail nécessaire, la culture en conteneur est toujours une bonne option. Avec ce type de jardinage, les contenants ne serviront pas uniquement à la culture de vos légumes. Vous pourrez aussi les utiliser comme décoration pour votre patio.