img-elements-prendre-choisir-compte

Les éléments à prendre en compte pour bien choisir un mât

Pour pavoiser un site (concessionnaire automobile, centre culturel, bâtiment institutionnel, etc.), le recours à de grands mâts de 6 à 12 m est très courant. Les utilisateurs feront leur choix entre divers modèles adaptés à tous les besoins, comme le mât standard dédié aux pavillons horizontaux, et le mât à potence pour les pavillons verticaux. Dans les abords de mairies ou de monuments commémoratifs, l’utilisation de mâts antivol peut aussi s’imposer.

Voici les spécificités des différents formats existants :

Quels sont les formats des pavillons ?

Un mât sert à hisser un pavillon à son sommet, le tout étant d’adapter la hauteur au format du pavillon souhaité. Un rapport de taille qui vise à composer avec la force du vent, mais aussi avec le rendu esthétique souhaité. Voici les dimensions optimales à choisir pour vos événements :

Pavillon horizontal

Pour un pavillon horizontal de 100 x 150 cm, un mât de 6 à 8 m est conseillé. Un pavillon de 120 x 180 cm nécessitera un mât de 6 ou 8 m. Dans le cas d’un pavillon de 200 x 300 cm, il faudra prévoir un mât allant jusqu’à 12 m, bien qu’un mât de 10 m puisse également convenir.

Pavillon vertical ou kakémono

Pour un pavillon vertical ou un kakémono de 300 x 115 cm, un mât de 6 m est recommandé. De même, un mât de 8 m s’impose pour un pavillon vertical de 400 x 120 cm, et de 10 à 12 m pour un pavillon de 500 x 150 cm.

Choisir entre un mât en fibre de verre et un mât aluminium

Les utilisateurs sont confrontés à l’éternel dilemme entre le mât en fibre de verre et le mât aluminium : focus sur leurs avantages et inconvénients respectifs.

Le mât en fibre de verre

De forme conique, le mât en fibre de verre est généralement d’une hauteur allant de 6 à 12 m. Sa grande flexibilité vis-à-vis du vent constitue son principal atout.

Le mât aluminium

Le mât aluminium présente généralement une forme cylindrique ou conique. Chromé en blanc, avec une hauteur allant jusqu’à 12 m, il permet aussi un rendu esthétique optimal. Son aspect pratique réside surtout dans sa facilité de transport : certains modèles sont démontables, constitués de deux parties reliées avec une pièce de jonction.

Selon son diamètre, le mât aluminium peut être fixé via un fourreau, un manchon, ou encore une platine basculante.

Des solutions ponctuelles à envisager

Pour une utilisation ponctuelle, le temps d’une promotion ou un événement particulier, des solutions économiques comme le mât télescopique ou le mât mobile en acier sont à privilégier pour tous les supports de communication les plus courants.

Mât en acier

D’une hauteur n’excédant pas les 9 m, le mât en acier est le mieux adapté à une utilisation éphémère, car son poids plume est son principal atout. Certains modèles convertibles conviennent à différents types de pavillons ou drapeaux publicitaires (horizontal, vertical, voile publicitaire, fanions, banderole, etc.).

Mât télescopique

Le mât télescopique se retrouve souvent à l’extérieur d’un garage ou d’un concessionnaire automobile. Il sera alors agrémenté d’une PLV garage ou bien d’une PLV automobile.

La fixation du mât

Pour garantir une bonne visibilité de votre support de communication, le mât doit être fixé solidement. Il doit bien résister au vent et aux chocs, ne pas vaciller ni risquer de tomber sur le public, sachant que plus le fanion accroché sera large, plus la prise au vent sera importante.

Pour une fixation au sol

On trouve des pieds platines, basculants ou non, à visser dans le sol (en général, béton) pour une solution permanente. Attention, cette solution ne conviendra pas forcément dans un espace public où vous n’aurez pas l’autorisation de faire des trous. Le fourreau planté, quant à lui, conviendra particulièrement aux sols meubles. Avec un kit de fixation complet, vous disposerez d’une embase sur laquelle on peut disposer plusieurs mâts pour une seule platine.

Si vous souhaitez un affichage temporaire de votre drapeau, préférez les pieds rattachés à un poids comme la base jumbo ou éléphant qui résistent particulièrement bien au vent et ont l’avantage de pouvoir être déplacés au besoin.

La fixation murale

Pour fixer un pavillon au mur, il faut opter pour le mât de façade sur platine. La hampe de façade doit alors être placée sur une platine de façade, et le pavillon se placera alors comme sur un mât standard.