Le sapin de Noël : les précautions à prendre

Noël approche et les familles se ruent dans les magasins à l’affût du cadeau idéal. Tandis que certains anticipent le shopping dès le mois de novembre, d’autres commencent déjà à décorer la maison de mille lumières. Et s’il y a bien un indispensable des fêtes de fin d’année, c’est le sapin de Noël qui tient compagnie pendant tout le mois de décembre à des milliards d’individus. Malheureusement, les fêtes sont parfois gâchées par des accidents dramatiques causés par des incendies sur les sapins. Pour des fêtes de Noël réussies, voici nos conseils.

Quel type de sapin choisir ?

Principalement, deux types d’arbres sont vendus dans les magasins spécialisés : des sapins artificiels ou des sapins naturels.

Concernant les sapins synthétiques, il faut pour votre sécurité et celle des autres, vous assurer que les matériaux utilisés pour leur construction soient ignifugés (c’est-à-dire ininflammables). Pour cela, des mentions devraient être affichées, vous indiquant la classe de la norme anti-feu. De manière générale, la norme NF assure que tous ces éléments soient bien respectés. En revanche, contrairement à ce que l’on pourrait penser, les sapins synthétiques sont moins écologiques en raison de leurs techniques de production et de transformation très polluantes. De plus, souvent fabriqués en Asie, le transport accentue inévitablement le taux d’émissions de gaz à effet de serre (empreinte carbone).

Quant aux sapins de Noël naturels, contrairement aux idées reçues, ils ne contribuent en aucun cas à la déforestation puisqu’ils sont produits uniquement pour les fêtes de Noëls. De plus, depuis quelques années déjà, le fameux « sac à sapin » permet leur recyclage assez facilement. En revanche, ils sont réputés pour être plus inflammables. Pour lutter contre tout risque d’incendie, il est recommandé de l’humidifier régulièrement.

Comment anticiper tous les dangers possibles ?

Le sapin va décorer votre maison durant tout le mois décembre, vous devrez veiller à prendre les précautions nécessaires pour éviter tout départ de feu.

Premièrement, éloignez le plus possible votre sapin des sources de chaleur. Poêle à bois, cheminée, radiateurs, lampes halogènes, bougies, cuisine, etc.

Souvent pour donner une touche de réalisme, nous avons recours à des bombes aérosol simulant la neige et le givrage, qui sont extrêmement inflammables. Le mieux est tout de même de s’en passer, surtout sur un sapin naturel.

N’allumez les lumières que lorsque vous êtes présents dans la pièce. Aussi, vérifiez si vos guirlandes lumineuses sont aux normes CE et NF et que les fils ne sont pas dénudés.

Ne branchez pas trop de multiprises ou rallonges sur votre installation électrique. Préférez la simplicité pour éviter des problèmes de courant électrique pouvant provoquer des incendies.

Choisissez un endroit stable et isolé pour éviter que votre sapin tombe au premier passage.

Sachez que le sapin naturel n’est pas forcément adapté pour un environnement chaud comme celui de votre intérieur. Il aura donc tendance à devenir de plus en plus sec. Pensez à l’humidifier et à le recycler une fois les fêtes passées.