Après Youtube-MP3, qui sera le prochain à fermer ses portes ?

musique

Sous la pression des ayants droit, Youtube-MP3 avait fini par fermer ses portes. Certes, cette fermeture n’est pas suffisante pour l’industrie du disque. Aussi, les sites de « stream ripping » se voient être les victimes des labels qui ont décidé d’intensifier la lutte.

Youtube dispose d’un catalogue d’une richesse inégalée avec des millions de références différentes. En plus de ses créations personnelles, cette plateforme a aussi conquis les grandes maisons de disque qui y postent les clips musicaux de leurs meilleurs chanteurs.

Les pirates n’ont pas pu alors résister à en tirer profit. La création des outils de « ripper » s’est multipliée, permettant aux utilisateurs de convertir les vidéos sur Youtube en fichiers musicaux qu’ils peuvent lire depuis un ordinateur ou un baladeur numérique.

Youtube-MP3 n’est pas le seul sur la liste des ayants droits

Parmi les sites de « stream ripping » existant, Youtube-MP3 était le plus connu et c’est ce qui lui a mis dans une situation complexe. En 2016, les labels se sont alliés pour porter plainte contre le propriétaire du site. Selon les ayant droits, regroupant Capitol Records, Warner Bros, Sony Music, Atlantic Records et Artista Records ainsi que UMG Recording, le propriétaire du site aurait gagné des millions de dollars et n’a pas du tout daigné à réserver une partie de la somme aux artistes et aux maisons de disque.

Après plusieurs mois, les deux partis ont trouvé un compromis qui n’a pas toutefois été dévoilé au grand public. Par contre, Philip Matesanz, l’administrateur de Youtube-MP3 avait dû fermer son site. Cette fermeture n’a pas toutefois suffi à Geoff Taylor. En effet, le patron de la British Phonographic Industry a tenu à ce que TorrentFeak sache qu’il n’est pas prêt d’arrêter sa poursuite contre les sites de « stream ripping ». D’ailleurs, il n’est pas le seul à vouloir en finir avec eux.

Les maisons de disque demandent l’intervention de Youtube

Pour cette guerre, les ayants droit n’ont pas choisi de s’attaquer aux administrateurs de ces sites. Ils ont décidé de demander à Youtube d’agir. Selon eux, Google est conscient de l’existence de ces outils, mais n’a rien fait pour les empêcher de fonctionner. Ils l’accusent même d’avoir favorisé le développement de ces services, car Google les a intégrés à ses suggestions de recherche.

C’est pour cette raison que les labels ont décidé de mettre la pression sur Youtube afin que celui-ci trouve un moyen de bloquer ces sites et qu’il fasse le nécessaire pour empêcher l’exploitation de son catalogue. En effet, ils ne comptent pas se laisser intimider par la croissance de ces sites qui arrivent à attirer un grand nombre d’utilisateurs à travers le monde. Dans le monde du show-biz, la prolifération de ces sites risque d’influencer considérablement la recette des maisons de disque utilisant des chaînes Youtube pour publier les clips de leurs célébrités.

Quoi qu’il en soit, l’avenir de ces solutions semble encore flou et elle ne risque pas encore de s’éclaircir d’ici quelques années.

En attendant, vous pouvez toujours vous rendre sur le site https://mp3conv.download/. Ce dernier fonctionne encore !